L'obsolescence programmée des smartphones

Faire réparer son smartphone, un geste désormais abordable.

Le but ? Lutter contre l’obsolescence programmée.

 

Vous l’avez sans doute remarqué, les smartphones sont devenus des outils indispensables dans notre société, et sont soumis à un renouvellement rapide, et cela dû à l’obsolescence programmée.

 

Aujourd’hui, la durée de vie moyenne d’un smartphone est de 2 ans.

Certains produits sont destinés à ne plus fonctionner au bout d’un certain temps, ou alors à être passé de mode. Cela pousse alors le consommateur à les remplacer.

 

Les fabricants nous proposent toujours de plus en plus de nouvelles versions, avec de nouvelles fonctionnalités, c’est ce que l’on appelle l’obsolescence esthétique et logicielle.

Il y a également l’obsolescence technique, qui se transcrit au niveau des pièces de rechanges de plus en plus difficile à trouver pour les anciens smartphones.

C’est cela qui nous pousse, nous les consommateurs à changer notre smartphone tous les 2 ans en moyenne, alors que la durée de vie de base d’un téléphone est estimée à 4 ans.

 

Les fabricants diminuent la durée de vie ou l’attractivité de l’appareil, et cela en créant le besoin chez le consommateur de toujours vouloir changer de smartphone.

 

Plusieurs moyens sont là pour lutter contre l’obsolescence programmée et l’un d’eux est le remplacement des pièces défectueuses, et non plus du smartphone lui-même.

 

Le but est de ne pas tomber dans le réflexe de « jeter » lorsque qu’il y a une panne ou une casse, mais de plutôt d’envisager une réparation du smartphone. Cela reste le meilleur moyen de pouvoir prolonger la durée de vie de son appareil.

Écrire commentaire

Commentaires : 0